Historique

English version

cvcompetiteursDepuis les années 80, en provenance des USA, le cerf-volant a évolué pour devenir pilotable, et fait l’objet aujourd’hui de compétitions parfaitement identifiées.

L’aventure internationale commence en 1990 avec Daniel Prentice qui organise la World Cup, réunissant les meilleurs pilotes de haut niveau.

Conçue à l’image des jeux olympiques, la World Cup est accueillie chaque année dans un pays différent :

  • 1990 Sea Side (USA) : Top of the line / USA
  • 1991 Bristol (Angleterre) : High Performance / USA
  • 1992 Odawara (Japon) : High Performance / USA
  • 1993 Berkley (USA) : High Life / USA
  • 1994 Le Touquet (France) : Tsunami / USA
  • 1995 Lake Entrance (Japon) : Airkraft / Angleterre
  • 1996 Hokkaido (Japon) : Sky Dance / Angleterre
  • 1997 Long Beach (USA) : Sky dance / Angleterre
  • 1998 Dieppe (France) : After Shock / Japon

En 1999, la Malaisie qui souhaite recevoir la World Cup, déclare forfait au dernier moment pour défaut de financement.

aka-ajska-stack

Les compétitions nationales et internationales sont organisées autour d’un règlement validé par l’ensemble des associations représentatives, réunies au sein d’un comité international des compétitions.
• L’AKA (American Kite Association) pour le continent américain
•L’AJSKA (All Japan Stunt Kite Association) pour le Japon
•Le STACK (Stunt Team and Competition Kite) pour l’Europe

A cette période, ces trois organisations s’interrogent sur la mise en place d’un Championnat du monde de cerfs-volants de sport.

Pendant deux ans la World Cup ne sera pas mise en œuvre…

Pour combler ce vide, Gérard Clément, organisateur délégué des Rencontres Internationales de Cerfs-Volants de Berck-sur- Mer (France) réagit. Son expérience en matière d’événement l’amène à constater que le cerf-volant de sport attire l’attention du public, lors des épreuves de ballet en équipe.

Président fondateur de la Fédération Française de Cerfs-Volants (FFCV) en 1986 et organisateur de plusieurs championnats de France, il propose au représentant de la FFVL (Fédération Française de Vol Libre qui a remplacé la FFCV) un format spécifique de compétition, intégrant essentiellement des épreuves en équipe au détriment des épreuves individuelles coûteuses et d’un intérêt relatif pour le public.

Mike Gillard Devant le refus du représentant de la fédération affinitaire, il s’oriente alors vers le représentant des compétitions de l’AKA, Mike Gillard qui lui confirme que la proposition n’est pas en accord avec les coutumes de la World Cup, mais qu’il est prêt à soutenir la mise en œuvre d’une compétition internationale dans un nouveau format. Grâce à sa précieuse collaboration, le premier Championnat du Monde de Cerfs-Volants de Sport en équipe voit le jour en 2002 dans le cadre des Rencontres Internationales de Cerfs-Volants de Berck-sur-Mer (France), soutenu par les organismes internationaux représentatifs (AKA / AJSKA / STACK)

Après le succès de cette première édition, sans l’aval de la FFVL, l’opération sera réitérée en 2003, puis tous les deux ans à partir de 2004, afin de permettre le renouvellement et l’amélioration du niveau des équipes participantes.

En France, le terme « championnat du monde » ne peut être validé que par une instance officielle représentée par une fédération affinitaire, en l’occurrence la FFVL pour le cerf-volant, ce qui implique sa participation et son contrôle dans le déroulement des compétitions avec un règlement calqué sur le règlement international élaboré par les trois organisations représentatives.

internationalEn 2010, afin de garder le caractère privé de l’organisation de cette compétition, Gérard Clément demande à Jean-Christophe Minot (organisateur du Festival du Touquet pendant plusieurs années et de la World Cup en 1994), l’autorisation d’utiliser le terme « CERVOLING » qui a antérieurement identifié avec succès les évènements cerfs-volistiques du Touquet pendant plusieurs années.

Remerciements des pilotes à l'organisation du festival de Berck

Que tous ceux qui ont apporté leur soutien à cette compétition internationale soient ici remerciés.
Mike Gillard qui nous a quitté, David Gomberg, Jean-Christophe Minot, Andrew Taylor, tous les juges qui se sont succédés et bien sûr les compétiteurs et anonymes qui en sont la cheville ouvrière.Un remerciement particulier à la ville de Berck-sur-Mer sans qui le CERVOLING ne serait pas ce qu’il est.

Photo : garder le KAP


HISTORY

Since the 80s, from the USA , the kite has evolved to become controllable, and is today the subject of clearly identified competitions.

International adventure begins in 1990 with Daniel Prentice organizing the World Cup, featuring the best top drivers.

Designed like the olympics, World Cup is hosted every year in a different country.

  • 1990 Sea Side (USA): Top of the line / USA
  • 1991 Bristol (England) : High Performance / USA
  • 1992 Odawara (Japan) : High Performance / USA
  • 1993 Berkley (USA): High Life / USA
  • 1994 Le Touquet (France ) : Tsunami / USA
  • 1996 Hokkaido (Japan) : Sky Dance / England
  • 1997 Long Beach (USA) : Sky Dance / England
  • 1998 Dieppe (France) : After Shock / Japan

In 1999, Malaysia willing to accomodate the World Cup, withdraws at the last moment for lack of funding.

National and international competitions are organized around a settlement approved by all the representative associations, met in an international competition committee .

  • AKA (American Kite Association) for the Americas
  • AJSKA ( All Japan Stunt Kite Association ) for Japan
  • STACK ( Stunt Kite Team And Competiion ) for Europe

At this time, the three organizations are questioning the establishment of a World Championship Kite sport.

For three years the World Cup will not be implemented …

To fill this gap , Gerard Clement , organizer of international kites meetings of Berck-sur-Mer (France) reacts. His experience in event leads him to the conclusion that the stunt kite exhibitions attract public attention during tests teams ballets.

Founding President of the French Federation of Kites (FFCV in 1986 and organizer of several championships of France, he offers the representative of FFVL (French Federation of Free Flight, which replaced the FFCV) a specific format of competition, including mainly the team events at the expense of costly individual events who represent a less relative interest for the public.

Faced with the refusal of the representative of the affinity federation, he turned to the representative of the AKA competition, Mike Gillard who confirms that the proposal is not in accordance with the rules of the World Cup, but that he is ready to support the implementation of an international competition in a new format.

With his precious contribution, the first World Championship Kite Sport team was founded in 2002 as part of RICV of Berck-sur -Mer (France), supported by the representative international organizations (AKA / AJSKA / STACK).

After the success of this first edition, without the approval of the FFVL, the operation will be repeated in 2003 and every two years from 2004, to allow the renewal and improvement of the level of participating teams.

In France, the term  » world championship  » can not be validated by an official body represented by an affinity federation, in this case FFVL for the kite, which implies participation and control in the conduct of competitions with one modeled on the International Regulations developed by the three organizations representing regulations.

In 2010, in order to keep the privacy of the organization of this competition , Gerard Clement asks Christophe Minot (organizer of the Festival du Touquet for several years and the World Cup in 1994), permission to use the term « CERVOLING » who has previously successfully identified the kite events at Le Touquet during several years.

That all those who have supported this international competition and fostered its success, are grateful.

Mike Gillard who left us, David Gomberg, Jean-Christophe Minot, Andrew Taylor, all the judges who have succeeded and of course competitors, anonymous kiteflyers, followers and spectators who are the kingpins of this event.

A special thanks to the city of Berck-sur-Mer without CERVOLING would not be what it is.